L'Echo 2018

  • L’Echo est une saison culturelle intégrée au projet d’établissement de l’Ehpad Public la Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne.

    Fidèle aux principes fondateurs des saisons d’inclusion culturelle de l’Académie de Cuivres en Dombes, elle est organisée tout au long de l’année sous forme de cycles d’une durée de sept à quinze semaines. Celle-ci propose aux résidents, familles et personnels de l’Ehpad des ateliers de pratique artistique, porte ouverte sur d’autres horizons, culturels et émotionnels.

    Ainsi, chaque année, l’établissement châtillonnais accueille des artistes professionnels en résidence au gré des thématiques et disciplines artistiques proposées.

    Leur mission : faire découvrir, écouter, voir, sentir, appréhender par tous les sens l’univers culturel contemporain au travers de tous modes et champs artistiques imaginables : musique, théâtre, photographie, sculpture, danse, peinture, cinéma, nouveaux médias, etc.

    L’Echo a reçu dès sa création le soutien de la ville de Châtillon-sur-Chalaronne, de la Communauté de Communes Chalaronne Centre et du conseil départemental de l’Ain.

    Il reçoit également le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Auvergne -Rhône-Alpes, de l’Agence Régionale de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé.

  • L’Echo - 12ème Saison d’inclusion culturelle

    L’Echo est une saison culturelle intégrée au projet d’établissement de l’Ehpad Public la Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne. 

    Fidèle aux principes fondateurs des saisons d’inclusion culturelle de l’Académie de Cuivres en Dombes, elle est organisée tout au long de l’année sous forme de cycles d’une durée de sept à quinze semaines. Celle-ci propose aux résidents, familles et personnels de l’Ehpad des ateliers de pratique artistique, porte ouverte sur d’autres horizons, culturels et émotionnels.

    Ainsi, chaque année, l’établissement châtillonnais accueille des artistes professionnels en résidence au gré des thématiques et disciplines artistiques proposées.

    Leur mission : faire découvrir, écouter, voir, sentir, appréhender par tous les sens l’univers culturel contemporain au travers de tous modes et champs artistiques imaginables : musique, théâtre, photographie, sculpture, danse, peinture, cinéma, nouveaux médias, etc.

    L’Echo a reçu dès sa création le soutien de la ville de Châtillon-sur-Chalaronne, de la Communauté de Communes Chalaronne Centre et du conseil départemental de l’Ain.

    Il reçoit également le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Auvergne -Rhône-Alpes, de l’Agence Régionale de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé. 

    Programmation 2018

    Le comité de pilotage de l’Echo, 12ème saison culturelle, va proposer aux 210 résidents de l’Ehpad public la Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne et structures jumelées, 6 projets artistiques et 3 événements festifs, du 1er janvier au 31 décembre 2018, autour de la thématique de la Famille Vantail. 

    1 – « La veillée des Vantail », journée festive rassemblant enfants, résidents et artistes autour de la lecture du conte « l’épouvantail qui voulait voyager » par Emmanuelle Della Schiava (comédienne) et Charlie Rabuel (musicien), lancement du défi de la saison, rencontre avec les artistes de 2018 : Clémentine Cadoret, Karine Proriol et Aude Bretagne. (mars 2018)

    2.1 - « Les époux Vantail 1 », atelier arts plastiques, création de couples de personnages articulés en volume avec Clémentine Cadoret, 12 résidents de l’Ehpad la Montagne, 7 semaines de résidence pour 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. (Groupe mixte avec enfants de l’école)

    2.2 - « Les enfants Vantail 1 », atelier arts plastiques, création d’une série de personnages articulés en volume avec Clémentine Cadoret, 20 enfants de l’Ecole St Charles, 7 semaines de résidence pour 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. Puis installations d’œuvres itinérantes en Ville. (Groupe mixte avec résidents Ehpad)

    3.1 - «Les époux Vantail 2», atelier land art et récup’, création de personnages articulés en volume avec Karine Proriol, 12 résidents de la Montagne, 7 semaines de résidence pour 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. Puis installations d’œuvres itinérantes en Ville. (Groupe mixte avec enfants de l’école)

    3.2 - «Les enfants Vantail 2», atelier land art et récup’, création de personnages articulés en volume avec Karine Proriol, 20 enfants de l’Ecole St Charles, 7 semaines de résidence pour 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. (Groupe mixte avec résidents Ehpad)

    4 - «Les époux Vantail 3», atelier création de personnages en tissu de récupération, costume, 12 résidents, avec Aude Bretagne 7 semaines de résidence, 3h hebdomadaires. Installation intérieure dans le hall de l’Ehpad (groupe mixte avec résidents ehpad et Myosotis).

    5 - « Défi 1 : Les oncles Vantail », atelier-jumelage arts plastiques, création de couples de personnages articulés en volume avec Clémentine Cadoret, 12 résidents de l’Ehpad les Saulaies à Saint Trivier sur Moignans, 7 semaines de résidence pour 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. (Budget propre)

    6 - « Défi 2 : Les neveux Vantail », atelier-jumelage arts plastiques création de séries de personnages articulés en volume avec Audrey Gessat, 2 groupes scolaires (petits et moyens) du Centre Romans Ferrari, 8 semaines de résidence pour 3h hebdomadaires, Installation pérenne dans le parc. (Budget propre)

    7 - « Défi 3 : Les cousins Vantail », atelier-jumelage, création de couples de personnages en volume et grandeur nature (artistes locaux NN), 12 résidents de L’Hospitalité St Thomas de Villeneuve à Montcontour (22) street art, 7 semaines de résidence, 1h30 hebdomadaires. Installation pérenne dans le parc. (Budget propre)

    8 - « La famille Vantail », installation d’un parcours festif dans le parc de l’Ehpad public la Montagne ouvert au public, vernissage des séries de couples et fratries exposées - par l’Ehpad la Montagne, l’Ecole St Charles, L’Ehpad les Saulaies de Saint Trivier sur Moignans, Le Centre Romans Ferrari de Miribel, L’Hospitalité St Thomas de Villeneuve à Montcontour (22) - avec le « VagaBand », la fanfare des épouvantails.

    9 – « Le beau noël des Vantail », journée festive de fin de saison rassemblant tous les acteurs de la saison, enfants, résidents et artistes etc., autour d’un conte musical interprété par Greg Truchet et Fred Gardette la toute petite compagnie : «  l’Epouvantail qui aimait les oiseaux »

  • Politique culturelle

    L’admission en EHPAD représente un tournant, un changement considérable dans la vie des personnes âgées. L’abandon de leur domicile, leur perte d’autonomie, l’éloignement de leurs proches et la solitude amènent souvent ces personnes à se replier sur elles-mêmes et de ce fait à se trouver dans une situation d’isolement social.

    Même si la part de l’animation dans les projets d’établissement des Maisons de Retraite apparaît de plus en plus importante, (les animateurs ont une place à part entière et bien particulière à l’intérieur de leurs structures) il existe aujourd’hui une réelle volonté d’accroître, de diversifier ces animations et de leur donner du sens au cœur même du projet d’établissement et du parcours de « vie » des résidents.

    C’est pourquoi il nous semble aujourd’hui indispensable de proposer à l’ensemble des résidents, des familles et des personnels de l’EHPAD public la Montagne, un projet culturel composé d’ateliers de pratique artistique organisés dans le cadre de résidences d’artistes professionnels, permettant aux résidents de sortir du quotidien des soins, d’avoir un accès direct et concret à la culture, d’éviter ainsi le repli sur soi.

    Le projet artistique de la saison L’Echo s’inscrit donc dans une démarche conjointe des conseils d’administration de l’EHPAD la Montagne et de l’Académie de Cuivres en Dombes, répondant à différents objectifs :

    - Offrir aux personnes âgées un accès à la culture par l’intermédiaire d’ateliers de pratique culturelle et artistique dans l’enceinte de l’établissement

    - Diversifier les animations proposées aux résidents en créant par l’intermédiaire des différents cycles artistiques, un espace d’expression personnelle

    - Explorer de nouveaux horizons artistiques, culturels et émotionnels basés sur la découverte et l’expérimentation du monde artistique contemporain

    - Donner une expérience du spectacle vivant en nouant de nouvelles relations sociales, avec les personnels, les artistes, les familles

    - Offrir aux résidents la possibilité de partager pendant un moment leurs émotions avec d’autres : échanges avec des résidents d’autres établissements

    - Construire à long terme un réseau de rencontres entre maisons de retraite et entités culturelles de la Dombes afin de réaliser une relation durable. Et inscrire « hors les murs » l’intérêt de la culture pour les personnes âgées

    - Renforcer le réseau existant entre les différents lieux d’accueil et de soins pour personnes âgées en Dombes.

  • L’Ehpad public la Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne

    L’Hôpital de Châtillon-sur-Chalaronne a été fondé au XIVème siècle par Amédée de SAVOIE. 

    L’Hôpital tombé en ruines, un Hôtel Dieu a été construit en 1731, et comporte alors deux ailes de 12 lits, une chapelle en son centre et des communs.

    Après la Révolution, l’Abbé ROBIN achète à Meillonas la collection de faïences qui garnit encore aujourd’hui les niches de l’Apothicairerie. Les sœurs de Sainte MARTHE y ont gratuitement dispensé les médicaments à la population jusqu’en 1930.

    Au fil du temps, cette structure se dote d’un « asile de vieillards », d’un service de médecine, et d’une petite maternité.

    Devenu simple hospice en 1963, il est baptisé « Maison de Retraite les Hortensias », en souvenir du botaniste Châtillonnais Philibert de COMMERSON. Du personnel laïc et des religieuses prennent soin des 101 patients.

    En 1971, après le déménagement des lits dans de nouveaux locaux situés au lieu dit « La Montagne », l’édifice est transformé en musée au sein duquel l’Apothicairerie reste un des plus beaux exemples du patrimoine hospitalier.

    L’actuel EHPAD la Montagne a été édifiée en plusieurs phases : en 1971, la résidence « La Montagne », en 1980 la résidence « Les Rosiers », la résidence « Louise » en 1989, et récemment la résidence « Les Etangs » en 2004.

    Aujourd’hui l’EHPAD accueille des personnes âgées dans 210 lits d’EHPAD public dont 14 lits réservés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Vous avez bien été ajouté à la newsletter !

Et recevez nos newsletters !