Cuivres en résidence

  • Et si 2015 nous portait à la rêverie…

    Si 2015 nous portait à la rêverie nous pourrions, en fermant les yeux, imaginer à nouveau notre petit monde…idéal. D'un lieu de vie au cœur du village devenu le lieu de toutes les rencontres ? Le lieux de toutes ces créations artistiques au couleurs du temps.

    Si 2015 nous portait à la rêverie nous pourrions, en fermant les yeux, imaginer une suite pour notre atelier en mode « land art » pour encore, réinventer l'espace partagé. Pour encore, autour du tissu, des matières vivantes de la nature, réinventer le lieu des promenades, des flâneries au gré des saisons. Pour encore réinviter Karine Proriol et créer ensemble ce lieu là.

    Si 2015 nous portait à la rêverie nous pourrions aussi en fermant les yeux, rêver d'autres lieux en la « maison commune », révélés par de monumentales fresques photographiques en sollicitant – 10 ans après – le photographe hollandais Ilan Wolff.

    Cet artiste, l'un des préférés des résidents depuis la création de la saison, pourrait avec son procédé unique de sténopé donner à nouveau « la main » à l'expression collective des habitants de l'Ehpad.

    Si 2015 nous portait à la rêverie nous pourrions enfin, en fermant les yeux, caresser le rêve d'intégrer les « jeudis littéraires villardois » et, à l'issu d'un atelier de pratique théâtrale mené par la compagnie La Déferlante, travailler et « donner » au sens propre à entendre ces mots d'hier au parfum d'aujourd'hui, à moins que cela ne soit l'inverse…

    De présenter lors d'une sortie nationale médiatisée « A deux mains, légendes familières du grand siècle ou le bel âge du faire », à la population locale, aux familles, aux jeunes générations.

    Si 2015 nous portait à la rêverie, faisant fi des anaphores, nous imaginerions une 12ème saison d'inclusion culturelle …

  • Nous organiserons donc une 12ème saison d'inclusion culturelle avec trois ateliers de pratique artistique et un projet de suite :

    1 – «Les éphémères 2»
    Atelier de sculpture extérieure en mode « land art », avec Karine Proriol, 7 semaines de résidence à raison de 3h hebdomadaires.

    2 – «Camera Obscura»
    Atelier de création de fresque photographique en mode sténopé, avec Ilan Wolff, 7 semaines de résidence à raison de 2h hebdomadaires.

    3 – «A deux mains, phase 4»
    Atelier de pratique théâtrale autour du livre, avec Claire Pétrouchine, Cie La Déferlante, 7 semaines d'intervention à raison de 2h hebdomadaires.

    4 – «A deux mains, phase 5»
    Atelier Imprimerie, Sortie Nationale et projets de suite autour du livre « A deux mains, légendes familières du grand siècle ou le bel âge du faire. »

  • L'admission en maison de retraite représente un tournant, un changement considérable dans la vie des personnes âgées. L'abandon de leur domicile, leur perte d'autonomie, l'éloignement de leurs proches et la solitude amènent souvent ces personnes à se replier sur elles-mêmes et de ce fait à se trouver dans une situation d'isolement social.

    Même si la part de l'animation dans les projets d'établissement des maisons de retraite apparaît de plus en plus importante, (les animateurs ont une place à part entière et bien particulière à l'intérieur de leurs structures) il existe aujourd'hui une réelle volonté d'accroître, de diversifier ces animations et de leur donner du sens au cœur même du projet d'établissement et du parcours de « vie » des résidents.

    C'est pourquoi il nous semble aujourd'hui indispensable de proposer à l'ensemble des résidents, des familles et des personnels de la maison de retraite publique de Villars-les-Dombes, un projet culturel composé d'ateliers de pratique artistique organisés dans le cadre de résidences d'artistes professionnels, permettant aux résidents de sortir du quotidien des soins, d'avoir un accès direct et concret à la culture, d'éviter ainsi le repli sur soi.

    Le projet artistique de la saison Cuivres en Résidence s'inscrit donc dans une démarche conjointe des conseils d'administration de la maison de retraite et de l'Académie de Cuivres en Dombes, répondant à différents objectifs :

    Offrir aux personnes âgées un accès à la culture par l'intermédiaire d'ateliers de pratique culturelle et artistique dans l'enceinte de l'établissement

    Diversifier les animations proposées aux résidents en créant par l'intermédiaire des différents cycles artistiques, un espace d'expression personnelle

    Explorer de nouveaux horizons artistiques, culturels et émotionnels basés sur la découverte et l'expérimentation du monde artistique contemporain

    Donner une expérience du spectacle vivant en nouant de nouvelles relations sociales, avec les personnels, les artistes, les familles

    Offrir aux résidents la possibilité de partager pendant un moment leurs émotions avec d'autres : échanges avec des résidents d'autres établissements

    Construire à long terme un réseau de rencontres entre maisons de retraite et entités culturelles de la Dombes afin de réaliser une relation durable. Et inscrire « hors les murs » l'intérêt de la culture pour les personnes âgées

    Renforcer le réseau existant entre les différents lieux d'accueil et de soins pour personnes âgées en Dombes.

  • La Maison de Retraite Publique de Villars-les-Dombes

    La maison de retraite publique de Villars-les-Dombes est située au cœur de Villars-les-Dombes, à mi-distance entre Lyon et Bourg-en-Bresse sur un parc de 6000 m2. Elle a été fondée à l'initiative de la municipalité du docteur NAUSSAC (1904-1914).

    La maison de retraite accueille des personnes âgées de plus de soixante ans en perte d'autonomie. Elle dispose d'une capacité d'accueil de 80 résidents et a été entièrement rénovée (2002-2005). Elle comprend 70 chambres individuelles et 5 chambres doubles.

    Cet établissement offre aujourd'hui une prise en charge médicalisée. En effet, au cours du séjour des résidents, la prise en charge est assurée en fonction des besoins par une équipe pluridisciplinaire : médecin coordonnateur, cadre de santé, infirmières, aides-soignantes, aides médico-psychologiques, assistants de soins en gérontologie, agents de service hospitalier qualifiés, ergothérapeute, psychologue et animatrice.

    Les résidents ont le libre choix de leur médecin traitant et des autres intervenants libéraux.

    D'autres professionnels œuvrent pour assurer aux résidents un séjour de qualité dans l'établissement : pharmacien, cuisinier, diététicien, lingerie, service logistique et administratif.

    Afin de s'adapter à la population accueillie, la création d'un Pôle d'Activité et de Soins Adaptés (PASA) de 14 places est en cours de réalisation et est destiné à accueillir durant la journée, 5 jours sur 7, les résidents de l'établissement présentant la maladie d'Alzheimer ou troubles apparentés.

    Un lieu de vie et de soins où liberté et protection des résidents cohabitent avec bonnes pratiques et créativité.

Vous avez bien été ajouté à la newsletter !

Et recevez nos newsletters !